• Aspen

  • Aspen

     

    Principe

    Aspen contient comme potentiel le courage, la volonté, et la possibilité de surmonter les obstacles.

     

    Mots Clés

    Angoisse, peur sans raison connue, tremblement, superstition

     

    Dans l’état d’âme négatif d’Aspen

    On est prisonnier de craintes inconscientes. On est comme nées sans épiderme : les frontières entre nos sens des réalités physiques et des autres niveaux de conscience (astral et émotionnel) sont très minces.

     

    En plus des sentiments personnel on ressent l’état astral de l’imaginaire collectif (sans en avoir conscience) tels que les contes de fées, la symbolique, les archétypes, les superstitions, les représentations faites du ciel et l’enfer ...

     

    Les personnes de type Aspen sont submergées jour et nuit, bien plus que les autres et sans le savoir par des pensées et des images qui proviennent de ce niveau astral et émotionnel. Elles reçoivent des impulsions inconscientes qu’elles ne peuvent intégrer par leur conscience d’éveil puisque la source de ces impulsions leur est inconnue. Cela engendre une peur d’épouvante dont l’origine est méconnue, et reste anonyme, ainsi rien ne peut être entreprit pour la combattre ce qui fait augmenter encore plus l’état d’angoisse.

     

    La représentation d’une personne dans l’état négatif Aspen est  comme si elle était bloquée dans un niveau astral remplit de peur sans possibilité de trouver contact avec son Moi supérieur qui pourrait lui apporter force et soutient.

    Ceux qui ont cette tendance Aspen réagissent tel un sismographe sur les vibrations de leur environnement visible et invisible.  Ils sont sujets aux cauchemars, à l’anxiété et à l’angoisse.

     

    Il peut exister un tremblement mental et physique ainsi que des peurs de l’invisible et du surnaturel.

     

     

    Etat harmonisé

    L'état d’angoisse diminue, la confiance en l'au-delà revient. La personne reconnait que derrière la peur se trouve quelque chose de bien plus grand, dans lequel elle est finalement en sécurité. Cette confiance permet d’utiliser le côté d’Aspen positif, en se familiarisant avec les plans subtiles ou invisible, avec une plus grande capacité de discernement, et la sensation d'être protégé contre le danger.

     

    Stéphanie

     

    Source : Tiré des livres « les 38 quintessences florales du Dr Edward Bach » de Mechthild Scheffer et « Mieux vivre avec les fleurs de Bach » de Pascale Millier

     

     

     


    votre commentaire