• Alimentation: introduction

    Alimentation: introduction

  • Concernant ce sujet je suis adepte du précepte
    « Que ton alimentation soit ta principale médecine » d’ Hippocrate.
     
    Les aliments et leur association peuvent être une source d’équilibre,
    de bien être corporel et de guérison, comme de bien des désagréments :
    de simples troubles digestifs à la création de maladies.
     
    Leur richesse les dote aussi d’un grand potentiel  préventif dans l’apparition de certains symptômes. Je suis sure que mettre de côté l’aspect alimentaire lorsque l’on aborde les questions de santé, de guérison, de prévention des maladies et de traitement est une erreur ; l’alimentation c’est l’une des bases de la santé parfaite.
     
    Comme je l’ai déjà expliqué dans l’article "Nouvelles Médecines"    un symptôme récurent où une maladie devrait faire l’objet d’une prise en charge globale de l’homme. Cela nécessite d’abord l’intervention et le suivit (selon les maladies) par un médecin avec introduction ou non d’un traitement médicamenteux, puis l’institution d’un traitement par les médecines naturelles parallèlement, et enfin la prise en charge par une médecine source visant la dysharmonie initiale (responsable de l’apparition de la maladie). Je rajoute à cette prise en charge le rééquilibrage alimentaire.
    D’un point de vue préventif j’axerais la prise en charge sur les pôles médecines sources, médecines de fond (technique additionnelle) et Alimentation.
     
    Le domaine de l’alimentation a déjà fait l’objet de tellement d’articles, d’études, et de controverse qu’on ne sait plus sur quoi se baser. Les études se contredisent toujours selon les intérêts des auteurs, l’influence des sources de financement (industrie la plupart du temps)...il y a de quoi se perdre.
     
    Les articles et précurseurs de certains régimes qui prônent la micronutrition, le végétarisme, le sans gluten, le crudivorisme, le régime ancestral, etc. nous expose de nouvelles ou anciennes méthodes alimentaires étant censé être les bonnes pour perdre du poids, guérir ou rester en bonne santé.
     
    Je ne connais pas réellement l’efficacité de ces méthodes mais certains sont satisfaits d’autres pas. Il existe aussi un effet placebo voir additionnel dont il est important de parler: se prendre en main, avoir conscience de mauvaise habitudes alimentaires, cela représente déjà un pas vers la guérison.
      
    Au final ils restent toujours des questions sans réponses, mais qu’elle est la meilleure alimentation? Que manger pour guérir, que manger pour protéger l’équilibre de son organisme ? Je ne donnerais pas d’avis strict car étant tous différents ce qui convient à l’un ne convient pas forcément à l’autre.
      
    Comment s'y retrouver? 
    Dans la jungle d’informations alimentaire, je me suis retrouvé perdu: tout d'abord concernant le lait de vache et tous ces dérivés que j'ai arrêté à cause de troubles allergiques, aimant beaucoup le lait j'ai cherché des substituts et me suis tournée vers le soja  mais voilà qu’alors que certains symptômes disparaissent d'autres apparaissent,  puis je tombe sur un livre qui explique que le soja est toxique à cause des divers éléments qu’il renferme,  qui chélateraient le Ca+  et plusieurs minéraux essentiels pour le corps. Alors  j’ai arrêté le soja. Et là une homéopathe me dit que la critique du soja est apparût quand les organismes agro-alimentaires producteurs de lait et de leurs dérivées voyaient leurs chiffres diminuer. Je lui est alors dit mais qu’est ce que je mange ? Et elle m’a répondu tout simplement « Mangez de tout en quantité équitable, pas d’excès de quelque sorte d’aliments et tout sera pour le mieux ».
     
    Cette simple phrase a eu un effet plus que magique car elle m’a permise de trouver une alimentation saine, vivante, non contraignante et source de plaisir.
     
    Ainsi dans le développement de l’article qui va suivre j'exposerai les différentes classes d’aliments en expliquant ce dont le corps a besoin et quel sont les aliments et technique de préparation qui semble appropriée. Avant cela je vous énumérais les principaux points clés à suivre lors de l’introduction d’un nouvel équilibre alimentaire.
     
    Je tiens à rajouter que cet article ne s’adresse pas à ceux qui ont déjà trouvé leur équilibre, si votre  hygiène alimentaire vous convient et vous maintient en forme continuez c’est qu’elle vous correspond.
    Cet article s’adresse surtout à ceux qui ne sont pas près à adopter une alimentation  restrictive, qui sont noyés dans le surplus d’information concernant l’alimentation, ou qui n’ont pas de problème (maladie) et qui cherche juste à adopter une alimentation saine

    Et pour finir en chanson sur une touche d'humour...
     


    votre commentaire