•  

    Les chakras font partis de ce que l'on nomme le système subtil, système faisant partie intégrante de l'homme, l’englobant totalement et s'étendant au delà du corps physique.

     

    L'une des fonctions des chakras est de recevoir, transformer, distribuer, et maintenir disponible l'énergie vitale, cette énergie est l'essence même de l'être humain, sans elle il n'est plus.

     

    Chacun des chakras irradient d'énergie dans l'environnement, énergie qu'ils peuvent aussi capter, cela varie selon les besoins et les situations. L'énergie captée en leur sein et constituant un surplus peut ensuite être redistribuée à l'ensemble du corps, voir à d'autres chakras principaux par le biais des méridiens (ou nâdis).

      

    L'énergie véhiculée par les chakras est une nourriture essentielle à la vitalité et l'intégrité de l'ensemble de l’anatomie physique et subtile, elle est en plus un vecteur informationnel, en entrant dans le squelette énergétique elle lui communique toutes sortes d'information concernant l'environnement et les personnes auprès desquels on se trouve à un instant T.

      

    Cette échange entre intérieur et extérieur permet à chaque instant d'être en lien et en relation profonde avec ce qui nous entoure.

    C'est par ce biais que les informations inconscientes nous concernant sont transmises, ainsi est mise en jeu la loi de l'attraction où nous nous attirons ce avec quoi nous entrons en résonance, d'où le concept que tous ce qui nous entoure est un reflet de ce que nous sommes.

     

     Si il est mentionné dans la plupart des récits l'existence de 7 chakras, il y en a en fait bien plus, un chakras comme je l'ai déjà cité plus haut est un centre d'énergie, et des centres d'énergies notre système subtil en contient plusieurs mais les plus important sont les 7 chakras disposés le long de la ligne médiane de notre corps (colonne vertébrale), ces 7 chakras principaux peuvent donc être assimilable à des centrales électriques!

     

    La colonne vertébrale, repère physique, est le lieu où subtilement s’étend le canal central appelé "Sushumnâ".

    Sushumnâ part du sacrum pour s'étendre après le sommet du crâne. En son centre ce fait le point de jonction entre chakras dorsaux et ventraux (chacun des 7 chakras principaux est présent en avant mais aussi en arrière)

     

    Cette description permet plus facilement de comprendre pourquoi lorsqu'un chakras est en dysfonctionnement il finit par faire dysfonctionner les autres, le déficit d'énergie vitale en son centre le pousse à aller se servir chez les autres et à la longue ils finiront eux aussi par s'épuiser et déstabiliser les autres.

     

    Le manque d'énergie d'un chakras est généralement dû à un blocage, blocage qui en fonction de son importance obstrue plus ou moins le centre et les nâdis qui l'entoure, les organes dépendant de son énergies seront alors atteint dans le plan physique: c'est la maladie.

     

    Actuellement il apparaît dans certain écrit l'existence d'autres chakras principaux qui étaient jusque là inactifs et qui se réactive au fur et à mesure de notre entrée dans le nouveau cycle à venir (appelé ère du verseau)

     

    N'ayant pas encore connaissance de ces autres chakras principaux et pour commencer par les bases voici les 7 chakras principaux dont on entend communément parler.

     

     

    Premier: racine ou Mûlâdhâra

     

     Deuxième: sacré ou Svâdhistâna

     

    Troisième:  solaire ou Manipûra

     

    Quatrième:  coeur ou Anâhata

     

    Cinquième: gorge ou Vishuddha

     

    Sixième: troisième oeil ou Ajnâ

     

    Septième: couronne ou Sahasrâra

     

     

    Tous les 7 disposés de façon coordonnée et organisé

     

    Chakras et santé:

    Dans la vision actuel moderne des choses (qui est bien sûr en train d'évoluer et de se transformer vers une vision plus uni de l'homme) l'homme est un corps physique. Si l'on se penche sur la vision chinoise "médecine traditionnelle" l'homme est considéré dans son aspect physique, d'esprit et comme faisant partie intégrante d'un environnement plus large, la vision indienne nous apporte des informations sur les chakras, complémentaire des écrit chinois concernant les méridiens, le cumul des visions occidentales, chinoises et indienne donne une conception de l'homme totalement censé et globale.

     

    Cette nouvelle vision nous permet de faire un lien entre trouble organique, désordre psychique et dysfonctionnement des chakras. Un blocage altérant le bon fonctionnement d'un chakras et abaissant son taux vibratoire va affaiblir les organes relié par le biais des méridiens (voir nâdis), le taux vibratoire des cellules qui compose l’organe atteint va alors baiser et une maladie en suivra, la maladie ou symptôme sera fonction du type de blocage, c'est ce qui permet d'établir un langage du corps: un type de symptôme ou une maladie bien défini sont porteur d'un message unique. La maladie et le symptôme peuvent alors cessé d'être vue comme des obstacles au bonheur et être considéré comme des révélateurs d'un problème présent à un autre niveau.

     

    L'intégrité de l'être est fonction de l'harmonie entre tout ce système anatomique

     

    J'espère que cet article vous permettra d'aborder votre corps et les messages qu'il tente de vous transmettre sous un aspect positif, et que la description des chakras sera une aide à votre guérison

     


    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :