• Là nous abordons la seconde problématique :
    le Lobbying Pharmaceutique (littéralement : groupe de pression d’origine pharmaceutique).
      
    La médecine n’est alors plus pratiquée dans le but de délivrer des soins par amour de son prochain mais dans un but lucratif. L'intérêt financier ne devrait pas pointer son nez dans cette affaire. Quelque soit le niveau la pratique est fortement influencé par les laboratoires pharmaceutiques: ils influencent et financent les études expérimentales, les recommandations médicales, et nous orientent faussement vers une course à l'argent non basé sur le juste, mais au profit personnel.
      
    Comment peut on réellement soigner dans ces conditions ???
     
      
    Les plantes :
      
    Les plantes ne font l’objet que de très rare étude et de peu de recommandation car leurs effets sur l’homme ne sont pas profitable : les plantes naturelles n’ont aucuns intérêt pour les laboratoires, elles ne peuvent être brevetées et donc être source de profit. D’où la fabrication de molécule synthétique (mimant un principe actif naturel) et la création de molécule nouvelle
      
    (Voir aussi OGM alimentaire, cela ne concerne pas la pratique médicale directement mais c’est juste pour faire un lien entre industrie pharmaceutique et agro-alimentaire qui sont intimement lié : ce sont deux facettes d’une même pièce)
      
    Pourtant cela est bien dommage car les plantes sont au plus près du corps humain et sont les plus à même de traiter la part physique avec le plus de respect.
     
    Stéphanie 
     

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :