•  
    La médecine à ce jour a bien évoluée, au temps des religions la médecine s'est vue contrainte de séparer corps et esprit car la guérison de l'esprit était du ressort de la religion. C'est à partir de cela que la médecine qui se voulait globale à progressivement évoluée vers une médecine centrée sur le physique et le scientifique.
    Ce mode de raisonnement a grandement fait évoluer la médecine, grâce à cela l'homme a décortiqué le fonctionnement du corps humain pour en tirer des concepts anatomique et physiologique qui ont permis et qui permettent encore à ce jour de répondre à beaucoup de symptôme et de pathologie.
     
    Le problème c'est qu'à ce jour la médecine ne cesse d'évoluer dans le sens de l'infiniment petit en ce qui concerne le corps humain, en pensant en découvrir la cause. Mais si la cause résidait simplement dans un désordre plus grand, comme un état émotionnel, un état psychique ou un état d'âme ?
     
    En se basant uniquement sur le corps on connait parfaitement les processus qui se mettent en marche en cas d'inflammation, d'infection, mais on en oublie de regarder plus loin et surtout plus large.
     
    Beaucoup de personne, de nos jours, insatisfait des modèles de prises en charge de la médecine moderne se tourne intuitivement vers d'autres modalités de prise en charge, en consultant un naturopathe, un acupuncteur, un ostéopathe, un homéopathe, un énergéticien, un rebouteux, j'ai beaucoup constaté cela à l'hôpital, ou en consultation, bon nombre de patient son insatisfait des prises en charges proposées, notamment concernant les maladies chroniques ou lorsqu'on ne prend pas en compte leur aspect psychique.
     
    Lorsque l'on pense à l'être humain comme une entité globale lors d'une prise en charge médicale, cela change totalement la conception que l'homme a de lui même et de son corps, et ainsi le processus de soin mis en place n'est plus du tout le même, le résultat non plus.
     
    ___________________
    Focus:
      
    La médecine occidentale aujourd'hui est ce qu'elle est, le résultat logique de la vision purement physique qui pousse à chercher des solutions physiques à un désordre apparemment du même ordre. Mais cette démarche omet la source première donnant lieu à la manifestation de la maladie qui pourrait trouver son origine au delà, dans des réalités bien plus impalpables et subtiles. Il me parait nécessaire de faire un lien entre symptômes physiques, état psychique ou émotionnel et état d'âme
      ___________________
     
    La maladie et la médecine, forcer et contrôler un état résolutif naturel
    L'utilisation de médicament permet de contrer le processus de la maladie (qui est l'expression physique d'un désordre). L'effet positif, et non négligeable, est que tout rentrera dans l'ordre et ainsi le processus pathologique mis en place par l'organisme sera stoppé, c'est très positif, rien de plus insupportable qu'une douleur , qu'un problème inflammatoire ou qu'un état infectieux, migraineux etc. Mais par la résolution rapide du symptôme on en oublie alors le pourquoi de la maladie, et c'est ainsi que chacun se remet à fonctionner dans sa vie comme à l'habituel comme s'il ne s'était rien passé, comme si le corps n'avait pas tenté de dire quelque chose.
     
    Sauf que là est notre erreur. Le corps physique (qui est la dernière étape de manifestation d'un désordre) nous alarme par le signal maladie. Première étape on se concentre sur comment arrêter le signal, par une médication. Cette première étape est essentielle, bien sûr, car vous n'allez pas arriver à vous concentrer sur le pourquoi de la maladie si vous êtes en état de crise migraineuse ou assaillit par le signal douloureux d'une lombalgie. L'erreur pour moi ne consiste pas au fait de prendre une médication mais dans le fait de s'arrêter à cette première étape, sans prendre en compte le message essentiel que le corps cherchait à vous transmettre.
     
    Le corps cherchera à vous ré-exprimer ce désordre par la récidive du symptômes si vous ne le prenez pas en compte. La "mal-a-dit" a parfois besoin d'être comprise pour atteindre l'état de résolution. Autrement dit, pour traiter un symptôme, il faut comprendre pourquoi il s’exprime.
     
    ___________________
    Le vrai sens de la maladie
     
    Au fil de mes lectures j'ai pû apprendre cela,
    la démarche exclusivement cartésienne est délétère car elle empêche l'homme de se tourner vers le vrai sens de sa maladie, l'homme a oublié que la maladie a un rôle et que son existence est un signal devant être considéré comme une pancarte qui lui indique qu'individuellement il fait fausse route: par ses croyances, ses comportements et ses conditionnements.
      
    Traiter une maladie ou un symptôme en omettant d’en traiter la source subtile n'amènera pas à une guérison vrai; cela ne fera que retarder un processus qui tôt ou tard finira par se ré exprimer.
      
    Nous auront beau trouver de nouvelles thérapeutiques miracles et éradiquer certaines maladies, cela n'arrêtera pas le processus du désordre physique si la source est toujours existante. Le signal « Maladie » s'exprimera quoiqu’il en soit. Ce qui explique l'émergence constante de nouvelles maladies alors qu’un grands nombres sont éradiquées: il y a juste modification du paysage épidémiologique
     
    _______________
    Petite apartée, mon point de vue sur la mort
     
    L'état de la médecine actuelle, est aussi un reflet du fait que nous n'acceptons pas la mort.
    La maladie est pour moi le plus souvent prise en charge ou totalement non prise en charge voir niée par le patient, car le symptôme ou la maladie est aussi un rappel à l'homme qu'il n'est pas immortel, il peut l'associer inconsciemment à l'idée de mort, au fait qu'il est fragile ou funeste.
      
    L'acceptation de la mort et de la nécessité de l’expression de certaine maladie à but évolutif doit grandir en chacun de nous. Nous devons accepter le principe de responsabilité (Ho’oponoponpo). Nous devons aussi cesser de croire que l’homme doit dominer les principes  naturelles qui se jouent dans le corps. Car il y a des choses qui reste inexplicable, la thérapie de l'acceptation peut beaucoup aider ce côté là, notamment pour les maladies incurables ou de destruction rapide.
     
    ________________
    Focus 
    Selon la médecine énergétique un conflit naitrait d'abord dans le système subtil avant de s’exprimer dans le système physique, il en serait de même pour la guérison : elle serait d’abord constaté dans le subtil (dans vos états d'âmes, émotionnels et mentaux) avant d'être constaté sur le champs physique (l'harmonisation physique demanderait plus de temps, processus physiologique etc).
      ____________________
     
    La Codification , un petit bémol actuel.
     
      A vouloir trop bien faire, la médecine de nos jours codifie toutes ses pratiques, ses recommandations, afin que les prescriptions médicales respecte ce qui est le mieux pour le patient, pour cela la communauté scientifique fait énormément d'études, sur de nombreux sujet, cela peut être très enrichissant pour la pratique. Le soucis vient quand ces recommandations se veulent trop rigide jusqu'à exclure le côté intuitif de la médecine, qui lui ne peut être codifié, dommage.
     
      _____________________
    Les Excès dans la pratique
    Attention si l’excès de rationalité nuit, l’excès de subtile aussi
    (subtile signifie pour moi la partie invisible de l’être), l'équilibre semble toujours être de meilleur qualité que l'excès, et ceux en tout, il existe différente médecine à ce jour il me parait plus important de les associer pour atteindre une démarche globalisé, plutôt que de chercher à les substituer.
     
      ________________________
    La notion de responsabilité 
     
    Je tiens aussi à ajouter que le rôle du médecin n’est porter le fardeau des autres, mais bien d'aider l'autre à cheminer afin qu'il trouve ses propres outils.  Chacun est responsable et créateur de sa vie (Ho’oponopono). Cela est aussi valable pour toute autre autorité que le secteur médical.
      
    Bien sûr cet article ne se veut pas être une vérité unique, il est le reflet de mes connaissent et de mes expériences actuelles, j'espère qu'il aura sû vous apporter quelque chose.
     
      
    Stéphanie
     

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :